Publications récentes

  Thématiques
  Cliquer ci-dessous sur l’icône (image & texte)
vous êtes à, publication de J.Demorgon sur la thématique Economie, entreprises et cultures, extrait.

3/ La 3e mondialisation : effondrement de l’URSS, évolution de la Chine

3/ La 3e mondialisation : effondrement de l’URSS, évolution de la Chine
La troisième mondialisation va précisément commencer avec l’abandon du régime de l’étalon de change-or (Gold Exchange Standard) de Bretton Woods. Cela permit la réouverture immédiate du marché des prêts internationaux. Ces accords de Bretton Woods avaient assoupli déjà le système monétaire de l’étalon or, en introduisant une référence au dollar. Ils sont remplacés par les accords de la Jamaïque, en janvier 1976, qui légalisent le système des changes flexibles, pratiqué dès 1973. Les pays consommateurs d’un pétrole devenu cher, doivent alors gérer de forts déficits commerciaux. Pour y parvenir, ils organisent le recyclage des pétrodollars à leur profit. Ils réorientent aussi leurs exportations et rétablissent l’équilibre de leur balance commerciale. Ils cèdent alors « le rôle d’emprunteurs aux pays pauvres non industrialisés…la finance internationale oriente vers eux les pétrodollars », sans prendre garde plus qu’auparavant à leur bon emploi. Après la faillite de ces investissements, on nomma « éléphants blancs », les projets mirobolants alors échafaudés. Aucun progrès économique n’en résulta et le remboursement des dettes était impossible. La crise éclata au Mexique en 1982 lorsque des taux d’intérêt plus élevés, et un dollar fort, mirent les emprunteurs mexicains dans l’incapacité de rembourser.
Toutefois, dans les nouvelles conditions de cette troisième mondialisation, on eut aussi une concurrence économique exacerbée des trois blocs économiques : Japon, Etats-Unis, Europe. Cela eut pour conséquence un tel développement économique de ces pays que l’économie de l’URSS fut incapable de suivre. Après la tentative de la Perestroïka, l’URSS s’effondra. Le tout sans guerre. Et la Chine fut conduite à l’évolution.

    =>retour au plan des extraits de l'ouvrage        =>retour publication de J.Demorgon sur la thématique


Jacques Demorgon, écrivain - mentions légales - réal. o multimedia