Publications récentes

  Thématiques
  Cliquer ci-dessous sur l’icône (image & texte)
vous êtes à, publication de J.Demorgon sur la thématique Langues et cultures, extrait.

2/ La fonction méta : l’opposition comme ressource régulatrice de l’interprétation

2/ La fonction méta : l’opposition comme ressource régulatrice de l’interprétation
Ces recherches nouvelles ont été d’abord stimulées en référence à la fonction méta sur la base des travaux de Jakobson. L’antagonisme présent dans la fonction méta ne doit pas être compris comme hostilité destructrice mais tout au contraire comme projet constructeur d’une bonne communication et d’une bonne coopération. L’antagonisme constitue simplement la structure des orientations opposées. L’acteur humain, inventeur de sa culture, doit moins choisir entre les oppositions que savoir les composer, le plus finement possible, en référence à la singularité des situations et des relations.
Ainsi, l’invention culturelle humaine se situe dans la continuation des nombreuses régulations naturelles qui font que la vie est née et s’est développée dans une infinie diversité d’associations, compositions, évolutions écologiques.
Cette généralité de l’opposition constructive est bien mise en évidence par George Steiner (1978 : 88) quand il indique que la séparation entre les langues est déjà présente à l’intérieur de chaque langue : « Les problèmes épistémologiques fondamentaux qu’implique la traduction d’une langue à une autre ne sont tels que parce qu’ils sont déjà contenus dans le discours qui se cantonne dans une seule langue. Ce que Jakobson appelle « reformulation » - l’interprétation de signes verbaux grâce à d’autres venus de la même langue – soulève le même type de question que la traduction proprement dite ».
La pratique de la reformulation (Kara, 2007) renvoie en effet à la fonction métalinguistique de la communication. Cette fonction méta ne s’applique pas seulement à la communication en vue de corriger ce qui est mal dit, mal entendu, mal compris. Elle s’applique aussi à la métacognition en vue de corriger ce qui est mal observé, mal comparé, mal pensé. La fonction méta prend ainsi en charge la logique adaptative antagoniste, à l’œuvre d’abord dans les genèses des cultures comme elle l’est ensuite dans les ajustements communicatifs et cognitifs des interprétations.

    =>retour au plan des extraits de l'ouvrage        =>retour publication de J.Demorgon sur la thématique


Jacques Demorgon, écrivain - mentions légales - réal. o multimedia