Publications récentes

  Thématiques
  Cliquer ci-dessous sur l’icône (image & texte)
vous êtes à, publication de J.Demorgon sur la thématique Sports et société, extrait.

4/. le ralliement des femmes

4/.le ralliement des femmes
Une partie des changements que nous venons de signaler ont sans doute conduit nombre de femmes à se joindre aux téléspectateurs. C’était comme si la culture de production du “grand” se mariait à la culture du souci du “petit”. A la télé, une femme dit ainsi : “Zidane c’est notre petit à nous !”. On relevait en effet que près d’un tiers du public était constitué de téléspectatrices. Roselyne Bachelot, rapporteur général de l’Observatoire de la parité entre les hommes et les femmes et député du Maine et Loire s’exprime auprès d’Élisabeth Pastor-Biais. Quatre raisons se conjuguent, selon elle, pour obtenir ce ralliement des femmes: 1) “la médiatisation s’est largement étendue. Les joueurs sont sortis de la presse spécialisée. On les a vus dans les magazines et à la télé”. 2) “le football était plus fair play qu’à l’ordinaire”. 3) “il était généralement bon”. 4) “pourquoi dans ces conditions, les femmes seraient-elles restées dans un ghetto, ce dont elles en horreur en politique comme en sport ?” (16)
Dès le Libération du 14 juillet, Élisabeth Badinter est interrogée. Pour elle, “le phénomène social et national a été si fort et le phénomène collectif si extraordinaire que les femmes se sont tout simplement trouvées impliquées comme être humains”. Elle y voit une évolution durable, il y a eu cassure des frontières entre les sexes. Elle pense même que de plus en plus de jeunes filles vont avoir envie de faire du football. Elle va même jusqu’à imaginer que dans vingt ans le football féminin puisse être aussi important qu’aujourd’hui le football masculin” (17).
A l’opposé d’E. Badinter, Gilles Lipovetsky ne pense pas que les femmes se sont intéressées au foot de la même manière qu’elles se sont mises à fumer, à travailler ou à porter des pantalons. Plutôt qu’une logique d’égalisation des sexes, il a vu pour sa part se dessiner une logique de différenciation. Car les femmes n’ont pas regardé ce mondial de la même façon que les hommes. “Il y a eu appropriation esthétique, participation affective ou émotionnelle. Les femmes ont été particulièrement émues par l’affect dont cette équipe était chargée. Alors que les hommes voient plus dans le foot la bataille, la compétition ou la stratégie, les femmes se sont réapproprié ce qu’il y avait de féminin dans cet événement. On est entré dans une sorte de “psychologisation du Mondial, dans le vécu personnel, dans l’intime. Les femmes ont éprouvé le désir de ne pas être tenues à l’écart de quelque chose d’enthousiasmant mais elles ont voulu se le réapproprier sur leur mode à elles” (18). Ainsi, les youyou des femmes algériennes ont rythmé le laborieux parcours dans la foule du bus des champions. Le sport permet des identifications multiples mais diversifiées, gardant leur originalité. Candice, dix-sept ans, est sur les Champs le 13 au soir. Quand un journaliste de France-Soir l’interroge sur sa présence, elle répond: “Nos grands-parents ont eu la Libération, nos parents mai 68. Nous on aura eu la Coupe du monde”. Plus loin, le même journaliste rencontre un couple qui brandit un nourrisson à bout de bras comme une offrande aux hommes providentiels. Hier soir, assurent les parents, “le petit, entre deux biberons, a regardé le match”. Toutes ces données permettent de mieux comprendre le “bouleversement” qui est en train de s’accomplir. La conjonction du sport et de son spectacle planétaire constitue une contribution fondamentale au nouveau lien humain mondial. Louis Porcher résume clairement les principales raisons qui font que les sports et leur spectacle télévisuel sont en mesure de jouer ce rôle. Ils sont en effet, écrit-il: “à l’intersection du local et de l’international, du pays et de la planète, de la très haute compétition surmédiatisée et de la pratique anonyme, de l’individuel et du partagé, de l’identité singulière et des appartenances” (19).

    =>retour au plan des extraits de l'ouvrage        =>retour publication de J.Demorgon sur la thématique


Jacques Demorgon, écrivain - mentions légales - réal. o multimedia